Deuil Apres Suicide: Pour la Vie
 
  En Mémoire d'Eric - In Loving Memory Of Eric.
  FRANCAIS - BIENVENUE! A LIRE
  Eric.
  LE SUICIDE - AGIR & PREVENIR.
  => LE SUICIDE C'EST CA! A LIRE
  => EVOLUTION SUICIDE
  => Discours de Roselyne Bachelot- Journee nationale de prevention du suicide- 5/02/08.
  => Message de Paix Aux Sucidaires - C. Chaplin
  VIDEOS - LE SUICIDE
  Musiques de l'Ame
  Poèmes du Deuil
  Désir de Continuer
  Beaute(es) de La Vie
  Méditations
  Prières Boudhistes & Chrétiennes.
  Foi d'Espérer
  Liens Utiles Suicide.
  ENGLISH SITE
  Poems
  Faith
  Inspiration
  Useful Links to Survivors
  If You Are Suicidal
  A Killing Desease
  Poems For Survivors
  Notre Playlist De La Semaine
Discours de Roselyne Bachelot- Journee nationale de prevention du suicide- 5/02/08.

"Monsieur le professeur Debout, Mesdames et messieurs,

Les chiffres, nous les connaissons. Je répugne à les énoncer froidement. Les grands nombres se conçoivent et sont intellectuellement maniables. Mais, au-delà d’un certain ordre de grandeur, l’abstraction triomphe, l’imagination reste sans appui et notre sensibilité se tarit. Ils servent aussi à ça, les chiffres, bien souvent. Amortir notre peine.

Pourtant, les chiffres aussi parfois nous parlent, quand derrière la sécheresse statistique se dessinent quelques corrélations éloquentes.

Le suicide, faut-il le rappeler, est aussi un phénomène social dont la prévalence est plus ou moins grande selon les régions, comme on le sait depuis Durkheim. Le taux de suicide dans notre pays est d’ailleurs globalement un des plus élevés des pays industrialisés.

Cette seule donnée indique assez bien l’urgence où nous sommes d’élaborer une politique de prévention efficace.

Il nous faut, à cet égard, être sans doute plus attentif à certains indicateurs qui révèlent clairement la grande vulnérabilité de certaines parties de la population, qu’il s’agisse notamment des personnes très âgées, des homosexuels, des personnes détenues, ou encore de personnes pour lesquels le cumul de facteurs de risques favorise le passage à l’acte suicidaire, comme l’addiction qui constitue une comorbidité fréquente lors de la crise suicidaire.

C’est pourquoi, j’ai annoncé, dès le mois d’octobre 2007, l’élaboration pour cette année d’un nouveau plan national de prévention du suicide. Il est impératif que ce plan d’envergure puisse nous permettre de traiter de manière plus adaptée ce grave problème de santé publique. Dans cet esprit, il convient sans doute de désigner comme public prioritaire, les plus fragiles, comme les personnes âgées, mais aussi les jeunes, et plus particulièrement les jeunes homosexuels. Comme le souligne la défenseure des enfants, Dominique Versini, dans son rapport 2007 sur les adolescents en souffrance, il convient de prendre très au sérieux de nouvelles formes alarmantes de souffrance psychique rencontrées chez des adolescents de plus en plus jeunes qui peuvent mettre leur vie en danger. De nombreux signes et de nouvelles pratiques (scarifications, alcoolisme allant jusqu’au coma éthylique, poly-addictions, cyber-dépendance) expriment un profond mal-être chez 15% des adolescents âgés de 11 à 18 ans (soit 900000 jeunes). Cette situation impose, sans conteste, de mettre en place, de manière urgente, une véritable stratégie nationale.

*

Les causes du suicide, comme on le sait, sont nombreuses et variées. Le sentiment de solitude et d’isolement, de déracinement, les difficultés de communication, expliquent sans doute un grand nombre de suicides. Aussi, je veux ici rendre hommage à toutes celles et à tous ceux qui, bénévolement, accordent leur temps, prêtent attention aux plus fragiles. Les associations ici présentes, dont la mobilisation exemplaire force le respect, effectuent, en ce sens, un travail irremplaçable.

Ministre de la santé, mais aussi de la jeunesse et de la vie associative, j’ai très clairement conscience de tout ce qui peut être dû, un peu partout en France, à vos initiatives.

Cependant, l’hommage ainsi rendu ne saurait exonérer les pouvoirs publics de toute action en ce domaine.

C’est assez tardivement sans doute, il y a tout juste dix ans, que la prévention du suicide a pu être considérée comme une priorité de santé publique à part entière. En 2000, la première Stratégie nationale d’actions face au suicide 2000-2005 a été lancée à l’occasion de la présidence française de l’union européenne. Elle a constitué une première étape dans l’avènement de la prévention du suicide comme politique publique.

En 2006, le ministère de la santé a procédé à l’évaluation de la stratégie. Cette première stratégie avait révélé l’impact positif des actions déclinées au niveau régional et le bénéfice des formations pluridisciplinaires au repérage de la crise suicidaire. Il apparaît cependant que la mobilisation nationale reste encore en deçà des enjeux. De même, la mise en réseau des professionnels mérite d’être renforcée.

Surtout, nous devons nous donner les moyens de mieux comprendre de manière à pouvoir agir plus efficacement. Nos modalités d’intervention, notamment en ce qui concerne les campagnes d’information, doivent être repensées. Aussi, ai-je décidé l’installation, dès le mois de mars, d’un comité de pilotage présidé par une personnalité reconnue.

Ce comité de pilotage sera pluridisciplinaire, ouvert à des professionnels venus d’horizons différents - éducation nationale, monde du travail, monde associatif… - et de disciplines complémentaires (psychiatres, psychologues, psychanalystes, philosophe, sociologue etc.) ; ce qui permettra d’envisager non seulement les différents aspects de la prise en charge mais surtout d’ouvrir de nouvelles perspectives en matière de prévention et de promotion de la santé.

Je conduirai cette politique en collaboration avec les autres ministères concernés, compte tenu de la diversité des lieux de prévention possible (école, travail, hôpital, prison par exemple). Je veillerai tout particulièrement à ce que les actions engagées soient mieux adaptées aux contextes locaux, compte tenu des disparités observées.

D’ores et déjà une piste de travail se dessine clairement : mobiliser les acteurs par des formations au repérage et à la prise en charge de la crise suicidaire avec mises en situation professionnelles ou associatives. A cet égard, les intervenants en addictologie pourraient être formés en priorités puisqu’ils sont plus fréquemment confrontés dans leur pratique à la problématique suicidaire.

*

Les difficultés et l’ampleur de la tâche à accomplir ne feront pas fléchir ma détermination.

Vous pouvez être assurés de la force de mon implication.

Je vous remercie".

Bienvenue!  
  Nous espérons que vous appriecierez ces pages destinées à
partager des idées d'Amour, de Paix, de Pardon, de Lachez-prise.

Nous mettons à jour deux fois par semaine le site par de nouveaux
poémes, méditations, messages d'inspiration au gré des lectures.
Merci d'etre parmi nous.
 
Advertisement  
   
Cette semaine.  
  LE QUOTIDIEN ET LES SOUVENIRS SONT TRES DIFFICILES CETTE SEMAINE AVEC L'ANNIVERSAIRE D'ANGE DE ERIC LE 12 FEVRIER DONC JE N'AI PAS EU LA FORCE ET LA VOLONTE DE LIRE. IL N'Y A PAS D'UPDATE CETTE SEMAINE. Courage aux mamans et proches.
**
ANGELIQUE A EDITE UNE PLAYLIST QUE SON FRERE AMAIT SUR SON IPOD DANS " PLAYLIST d'ERIC" . A la semaine prochaine! :)
 
LE SUICIDE & VOUS  
  1 SUICIDE TOUTES LES 50 MINUTES EN FRANCE
1 SUICIDE TOUTES LES 40 SECONDES DANS LE MONDE
12, 000 DECES EN FRANCE -
1, 200, 000 EN 2008 DANS LE MONDE
160, 000 TENTATIVES EN FRANCE.

REAGIR, C'EST ETRE RESPONSABLE
 
Les Visites Pour Eric Aujourd'hui. 51264 visitors
=> Do you also want a homepage for free? Then click here! <=